Au niveau de la paupi?re sup?rieure, il se forme avec le temps, un exc?s cutan? sous forme d?un repli plus ou moins profond et des poches au niveau de l?angle interne de l??il, donnant un aspect gonfl? ou bouffi aux paupi?res.

Globalement, le regard est d?aspect fatigu?. Pour les patientes, il existe souvent une impossibilit? de maintenir un maquillage durable dans la journ?e.

Au niveau de la paupi?re inf?rieure, il existe fr?quemment un rel?chement cutan? avec un aspect de peau pliss?e et l?apparition de poches graisseuses alourdissant la paupi?re.

La chirurgie esth?tique des paupi?res permet de corriger ces effets du temps, de rajeunir le regard, de le d?fatiguer.

L?effet est tr?s positif et permet de sublimer le regard, tout en lui conservant son naturel et son expressivit?.

Information m?dicale avant une bl?pharoplastie (chirurgie des paupi?res)

Objectifs du traitement


La bl?pharoplastie ou chirurgie esth?tique des paupi?res concerne la paupi?re sup?rieure et/ou la paupi?re inf?rieure, afin d??liminer un exc?s de peau, de graisse, corriger un regard ? fatigu? ? ou un r?tr?cissement du champ visuel du fait du rel?chement cutan?.
Une bl?pharoplastie peut ?tre r?alis?e isol?ment ou ?tre associ?e ? une autre intervention de chirurgie esth?tique du visage (lifting frontal, lifting temporal, lifting cervico-facial) ou ? l?injection de toxine botulique ou d?acide hyaluronique.

Une bl?pharoplastie vise ? corriger les signes de vieillissement pr?sents au niveau des paupi?res et ? remplacer l?aspect « fatigu? » du regard par une apparence plus repos?e et d?tendue. Les disgr?ces les plus commun?ment en cause sont les suivantes :

  • Paupi?res sup?rieures lourdes et tombantes, avec exc?s de peau formant un repli plus ou moins marqu?,
  • Paupi?res inf?rieures affaiss?es et fl?tries avec de ?petites rides horizontales cons?cutives ? la distension cutan?e,
  • Hernies de graisse, responsables de paupi?res sup?rieures ??bouffies?? ou de « poches sous les yeux » au niveau des paupi?res inf?rieures.

L’intervention vise ? corriger ces d?fauts de fa?on durable, en supprimant chirurgicalement les exc?s cutan?s et musculaires, ainsi que les protrusions graisseuses, et ce, bien s?r, sans alt?rer les fonctions essentielles des paupi?res et sans d?naturer le regard.

L’intervention, pratiqu?e aussi bien chez la femme que chez l’homme, est couramment effectu?e d?s la quarantaine. Toutefois, elle est parfois r?alis?e beaucoup plus pr?cocement, lorsque les disgr?ces sont constitutionnelles (facteurs h?r?ditaires).

Modalit?s d?intervention


Type d?anesth?sie et d?hospitalisation

Concernant l?anesth?sie, trois proc?d?s sont envisageables :

  • anesth?sie locale pure?: un produit analg?sique est inject? localement afin d?assurer l?insensibilit? des paupi?res?;
  • anesth?sie locale ?avec s?dation?: l?anesth?sie locale est approfondie par des tranquillisants administr?s par voie intraveineuse (anesth?sie « vigile »)?;
  • anesth?sie g?n?rale classique, durant laquelle vous dormez compl?tement.

Le choix entre ces diff?rentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesth?siste.

Modalit?s d?hospitalisation?: L’intervention se pratique ? la clinique, au bloc op?ratoire.

Elle peut se pratiquer en « ambulatoire », c’est-?-dire avec une sortie le jour m?me, apr?s quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation (une nuit) peut ?tre pr?f?rable. L’entr?e s’effectue alors le matin (ou parfois la veille dans l’apr?s-midi) et la sortie est autoris?e d?s le lendemain.

Technique chirurgicale

Les incisions cutan?es :

  • Paupi?res sup?rieures : elles sont dissimul?es dans le sillon situ? ? mi-hauteur de la paupi?re, entre la partie mobile et la partie fixe de la paupi?re.
  • Paupi?res inf?rieures : elles sont plac?es 1 ? 2 mm sous les cils, et peuvent se prolonger un peu en dehors dans les rides de la patte d?oie. Le trac? de ces incisions est dissimul? dans des plis naturels.
  • R?sections : ? partir de ces incisions, les hernies graisseuses inesth?tiques sont retir?es et l’exc?dent de muscle et de peau rel?ch?s est supprim?.
  • Sutures : elles sont r?alis?es avec des fils tr?s fins, habituellement non r?sorbables (? retirer apr?s quelques jours).

Pour aller plus loin


Les suites op?ratoires attendues

  • Il n’y a pas de v?ritables douleurs, mais ?ventuellement un certain inconfort, avec une sensation de tension du front, des tempes et des paupi?res. Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et ?viter tout effort violent.
  • Les suites op?ratoires sont essentiellement marqu?es par l’apparition d’un ?d?me (gonflement) et d’ecchymoses (bleus), dont l’importance et la dur?e sont tr?s variables d’un individu ? l’autre.
  • On observe parfois durant les premiers jours une impossibilit? de fermer totalement les paupi?res ou un l?ger d?collement de l’angle externe de l’oeil qui ne s’applique plus parfaitement sur le globe. Il ne faudra pas s’inqui?ter de ces signes rapidement r?versibles. Les fils sont retir?s entre le troisi?me et le sixi?me jour apr?s l?intervention.
  • Les stigmates de l’intervention vont s’att?nuer progressivement, permettant le retour ? une vie socioprofessionnelle normale apr?s quelques jours (six ? quinze jours selon l’ampleur des suites).
  • Les cicatrices peuvent rester un peu ros?es durant les premi?res semaines, mais leur maquillage est rapidement autoris? (habituellement d?s le septi?me jour).
  • Une l?g?re induration des zones d?coll?es peut persister quelques mois, mais n’est pas perceptible par l’entourage.

Les suites op?ratoires compliqu?es

Une bl?pharoplastie, bien que r?alis?e pour des motivations esth?tiques, n’en reste pas moins une v?ritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques li?s ? tout acte m?dical.

Les complications possibles sont :

  • H?matomes : la plupart du temps sans gravit?, ils peuvent justifier d??tre ?vacu?s s?ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle lors d’une bl?pharoplastie, ? part quelques rares micro-abc?s d?velopp?s sur un point de suture et facilement trait?s par de petits soins locaux. Une conjonctivite sera pr?venue par la prescription syst?matique de collyres les premiers jours.
  • Anomalies de cicatrisation : tr?s rares au niveau des paupi?res o? la peau, tr?s fine, cicatrise habituellement de fa?on quasiment invisible.
  • Lagophtalmie (impossibilit? de fermer compl?tement la paupi?re sup?rieure) : possible les tout premiers jours suivant l’intervention, sans persistance ensuite.
  • Ectropion (r?traction vers le bas de la paupi?re inf?rieure) : la forme majeure est rarissime au d?cours d’une bl?pharoplastie correctement r?alis?e. La forme mineure (« ?il rond ») survient parfois sur des paupi?res peu toniques soumises ? une r?traction cicatricielle intempestive ; elle finit la plupart du temps par s’estomper apr?s quelques semaines de massages pluriquotidiens destin?s ? assouplir la paupi?re.
  • Enfin, des cas tout ? fait exceptionnels de diplopie (vision double), de glaucome (hypertension oculaire), et m?me de c?cit? apr?s bl?pharoplasties, ont ?t? rapport?s dans la litt?rature scientifique internationale.

Petites choses ? savoir

Un d?lai de trois ? six mois est n?cessaire pour appr?cier le r?sultat d?finitif. C’est le temps n?cessaire pour que la totalit? de l’?d?me se soit r?sorb? et que les tissus aient retrouv? toute leur souplesse. Les r?sultats d?une bl?pharoplastie sont en r?gle g?n?rale parmi les plus durables de la chirurgie esth?tique.

Il faut pr?voir?:

  • sept jours pour pouvoir se pr?senter aupr?s des intimes,
  • quinze jours avant de se pr?senter socialement,
  • vingt et un jours si vous souhaitez ?tre s?r que personne ne puisse constater des stigmates de l?intervention.