De nombreuses techniques de lifting sont d?crites dans la litt?rature m?dicale. Elles ont toutes pour but de corriger les disgr?ces provoqu?es par le vieillissement du visage et du cou. Les deux types de lifting du visage les plus fr?quents sont le lifting cervico-facial classique et le lifting centro-facial. Ces deux techniques ne s?opposent pas, mais r?pondent ? des objectifs esth?tiques diff?rents. Elles peuvent dans certains cas ?tre associ?es. Le lifting cervico-facial agit sur le cou, les joues et finit son action sur les tempes. Le lifting centro-facial agit sur les paupi?res inf?rieures, le creux des cernes et la pommette.

Information m?dicale avant un lifting centro-facial

Objectifs du traitement


Le lifting centro-facial permet de regalber les joues, retendre la paupi?re inf?rieure et d?effacer les sillons naso-g?niens (qui sont de part et d?autre des l?vres).

Cette intervention peut ?tre associ?e ? un autre geste de chirurgie esth?tique faciale : lipostructure du visage, lifting du cou et aussi ?tre compl?t?e par des th?rapeutiques m?dicochirurgicales (injection de toxine botulique, injection de produit de comblement type acide hyaluronique). Ce lifting ne vise pas ? modifier les traits mais ? replacer les structures anatomiques qui se sont affaiss?es avec le temps.

Modalit?s d?intervention


Type d?anesth?sie et d?hospitalisation

Types d’anesth?sie?: Le lifting centro-facial est le plus souvent r?alis? sous anesth?sie g?n?rale.

Modalit?s d?hospitalisation?: une hospitalisation de 24 heures minimum est n?cessaire?et la sortie se fait en fonction de la r?cup?ration.

Technique chirurgicale

Deux incisions sont habituellement n?cessaires ? la r?alisation du geste chirurgical. Une premi?re incision est situ?e au niveau de la paupi?re inf?rieure, juste sous les cils et se prolonge dans la patte d?oie, afin de rester discr?te. Une deuxi?me incision est dissimul?e dans la partie chevelue de la r?gion de la tempe. Le chirurgien proc?de ? un d?collement du plan profond sous-p?riost? (au contact de l?os), puis ? une suspension des tissus au niveau de la tempe. La pommette est alors regalb?e, les sillons naso-g?niens soulag?s de la pesanteur de la joue. La paupi?re inf?rieure est liss?e. L?intervention dure une ? deux heures.

Pour aller plus loin


Les suites op?ratoires attendues

La sortie a lieu le soir m?me ou le lendemain, habituellement sans pansement. Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et ?viter tout effort important. Au cours des premiers jours, le patient ne doit s??tonner ni s?inqui?ter :

  • d?une impression d?hypercorrection?;
  • d?un oed?me diffus du visage (gonflement), qui peut s?accentuer rapidement (il est plus marqu? le deuxi?me jour que le premier). Il est dans certains cas asym?trique?;
  • d?ecchymoses (bleus) dans la r?gion des paupi?res?;
  • d?une irritation non douloureuse de l?oeil (rougeur de l?oeil)?;
  • d?une sensation cartonn?e du cadre osseux p?riorbitaire.

L?hypercorrection est n?cessaire au succ?s de l?intervention et dispara?t dans les sept ? dix premiers jours. Elle est major?e par l?oed?me. Les ecchymoses et les oed?mes disparaissent habituellement dans les deux ? trois premi?res semaines. Certaines zones r?gressent plus lentement. La sensation cartonn?e dispara?t en quelques mois. Les cicatrices sont habituellement cach?es sous les cils et dans les cheveux et peuvent ?tre camoufl?es par le maquillage.

Les suites op?ratoires compliqu?es

Un lifting centro-facial, bien que r?alis? pour des motivations essentiellement esth?tiques, n?en reste pas moins une v?ritable intervention chirurgicale qui pr?sente des risques. Votre chirurgien ainsi que l??quipe d?anesth?sie sont l? pour vous suivre, pallier les ?ventuels probl?mes et vous proposer des solutions.

Les risques principaux sont:

  • Un h?matome pouvant n?cessiter une ?vacuation rapide ou une ponction secondaire.
  • Une n?crose cutan?e localis?e, responsable d?un retard de cicatrisation.
  • L?infection, exceptionnelle quand l?intervention est r?alis?e dans des conditions d?asepsie rigoureuses.
    • Un ectropion (r?traction de la paupi?re inf?rieure). Des massages permettent d?obtenir un rel?chement cicatriciel satisfaisant et de le corriger. Cette complication reste cependant rare, mais sa prise en charge ad?quate est n?cessaire afin de pr?venir tout risque de complications oculaires (irritation, inflammation, s?cheresse). Une tendance ? l??il rond peut ?galement ?tre observ?e.
    • Des l?sions nerveuses :
      • ?une paralysie de la branche temporale du nerf facial responsable de l??l?vation du sourcil. Cette asym?trie est le plus souvent temporaire et la toxine botulique inject?e au niveau de l?autre sourcil permet d?obtenir, si le patient le d?sire, une sym?trie le temps de la r?cup?ration.
      • La perte de la sensibilit? d?une h?mi-l?vre sup?rieure est parfois observ?e et r?cup?re progressivement.
  • Des cicatrices anormales, hypertrophiques voire ch?lo?des, d?apparition et d??volution impr?visibles, peuvent compromettre l?aspect esth?tique du r?sultat et requi?rent des traitements locaux sp?cifiques. Ces anomalies sont exceptionnelles au niveau des paupi?res.

 

Les imperfections de r?sultats. Il peut s?agir pour l?essentiel?:

  • d?un ?d?me (gonflement) persistant au niveau de certaines zones au-del? du troisi?me mois, et qui peut n?cessiter des massages,
  • d?un l?ger rel?chement des tissus,
  • de cicatrices trop visibles ou de chute de cheveux localis?e dans la r?gion des tempes (alop?cie), qui peuvent n?cessiter une retouche chirurgicale ? distance (six mois ? un an).

Petites choses ? savoir

Au bout de six ? huit semaines, on peut avoir une bonne id?e du r?sultat d?finitif. Il n?appara?t cependant stable qu?entre le troisi?me et le sixi?me mois.

Les cicatrices sous ciliaires sont parfois encore ros?es pendant trois mois, mais se camouflent ais?ment par le maquillage. La cicatrice temporale, m?me rouge et indur?e, est parfaitement dissimulable dans les cheveux.

Sch?matiquement on est :

  • au septi?me jour, pr?sentable pour les intimes,
  • vers le quinzi?me jour, pr?sentable pour ses amis (les lunettes de soleil type ? masque ? sont particuli?rement adapt?es ? la convalescence),
  • pour para?tre devant les personnes dont on veut qu?elles ignorent l?op?ration, il est n?cessaire de pr?voir, en l?absence de complication, trois ? quatre semaines.